Selon la Banque mondiale, les restrictions bancaires limitent la croissance dans les pays en développement

0
32
Banque Mondiale
Banque Mondiale

(Agence Ecofin) – Il y a un an, la Banque mondiale indiquait dans un rapport consacré aux perspectives d’investissement dans les pays en développement, que l’absence de financements à long terme, constituait un handicap pour le développement de ces pays.

Cette année, l’institution de Bretton Woods revient avec une nouvelle étude qui met à l’index les restrictions auxquelles sont assujetties les banques dans les pays en développement.

C’est face à la montée des incertitudes autour des avantages de l’ouverture, rapporte l’étude «Global financial development report 2017/2018: Bankers without Borders», que de nombreux pays se sont alarmés de l’expansion récente des grands établissements internationaux et ont restreint l’activité des banques étrangères sur leur sol.

Depuis la crise financière mondiale de 2007-2009, souligne la Banque mondiale, les mesures restrictives mises en place par les institutions financières et bancaires internationales «ont pour conséquence d’entraver le potentiel de croissance de ces pays en limitant l’accès des entreprises et des ménages à des financements indispensables».

Pendant que, pour les dirigeants des pays en développement, l’enjeu consistait à optimiser les avantages des activités bancaires transfrontalières tout en minimisant leurs coûts, le rapport de l’institution internationale fait observer que les relations transfrontalières des banques avec les Etats, bien que présentant des effets positifs, ne sont pas une panacée et surtout, comportent des risques. Lire la suite…

Laisser un commentaire