La mauvaise gestion des risques budgétaires pourrait plomber l’économie ivoirienne, selon le FMI

0
65
la-mauvaise-gestion-des-risques-budgetaires-pourrait-plomber-leconomie-ivoirienne-selon-le-fmi_M

(Agence Ecofin) – Le mauvais suivi des risques budgétaires pourrait entraver la réalisation à long terme des objectifs macro-budgétaires et plomber l’économie ivoirienne, a indiqué le dernier rapport du Fonds monétaire international (FMI) sur la situation fiscale du pays, publié  mercredi.

Selon le document, les finances publiques ivoiriennes sont exposées à plusieurs risques budgétaires dont la survenance pourrait représenter une menace importante pour la réalisation du Plan National de Développement (PND), prévu pour faire de la Côte d’Ivoire, un pays émergent d’ici à 2020. Il s’agit entre autres, des fluctuations des prix des matières premières (cacao, pétrole) et de leurs impacts sur la croissance du pays, de la dette des entreprises publiques ivoiriennes, ainsi que du possible épuisement des réserves de gaz naturel du pays d’ici à 2024.

Dans le but de mieux gérer les risques budgétaires et d’anticiper leurs impacts, l’institution préconise la mise en place d’un cadre d’analyse et de gestion de ces risques budgétaires. Cela devrait passer notamment par le renforcement du système d’identification et de classement des risques budgétaires ainsi que la quantification des risques macro-économiques.

Enfin, l’institution préconise l’ajout de critères d’évaluation des performances liées à la gestion des risques budgétaires, dans les rapports concernant la situation économique et financière des entreprises étatiques.

Laisser un commentaire