La CEDEAO octroie plus de 80 millions F CFA à la Côte d’Ivoire pour la promotion de la femme

163
cedeao-2
Cérémonie de lancement des programmes de la CEDEAO

Abidjan, 20 fév (AIP) – Au total, 81,4 millions F CFA ont été octroyés à la Côte d’Ivoire par la  Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) dans le cadre de ses programmes mis en œuvre pour la promotion du genre, a annoncé lundi, la ministre de la Femme de la Protection de l’Enfant et de la Solidarité, Mariatou Koné lors du lancement de ces projets, à l’auditorium du ministère des Affaires Etrangères, au Plateau.

Selon la ministre, trois projets sont financés par la communauté économique. Il s’agit des bourses d’études offertes à des jeunes filles issues de milieux défavorisés, évaluées à 20,8 millions F CFA, de la lutte contre les fistules obstétricales pour un montant de 13 millions F CFA et du projet d’appui à la transformation des produits des associations agricoles de femmes d’un coût de 47, 6 millions F CFA.

« Nous devons nous engager pour la réussite de  la mise en œuvre des trois programmes  dont nous avons la charge au nom de la CEDEAO (…). Il s’agit pour nous de continuer l’œuvre de la lutte contre les violences basées sur le genre, de continuer l’œuvre de l’ autonomisation de la femme, mais également  de promouvoir le leadership féminin», a déclaré la ministre.

Le vice-président de la CEDEAO,  Edward Sikalé a quand à lui suggéré  l’inclusion de la dimension genre dans toutes les activités et programmes « de façon systématique » pour permettre une meilleure appropriation de la population.

La ministre en charge de la promotion de la femme, pour cette année, entend sélectionner et apporter de l’assistance à 150 jeunes filles démunies. Au titre de la lutte contre les fistules obstétricales, elle envisage le renforcement des capacités opérationnelles des centres de référence en matière de prise en charge et de restauration des femmes, ainsi que la sensibilisation auprès des communautés. Pour la transformation des produits, le ministère veut étendre l’appui aux femmes exerçant dans les domaines de l’artisanat, et organiser des séances de formation à l’attention des associations de femmes.