L’Île Maurice de nouveau présentée comme un haut lieu de l’évasion fiscale en Afrique par les Paradise Papers

0
142
L’Île Maurice
L’Île Maurice

(Agence Ecofin) – Les récentes révélation du Consortium International des Journalistes d’Investigation mettent au grand jour, le rôle que joue l’Île Maurice dans la facilitation de l’évsion fiscale en Afrique. L’investigation montre comment à travers la filiale locale de la firme de conseil juridique Applebay, plusieurs investisseurs ciblant l’Afrique sont arrivés sur la petite île, pour bénéficier des taux d’imposition de moins de 5%.

Ce n’est pas la première fois que ce pays est citée dans des affaires de fuites ou de fraudes fiscales. En 2016, des révélations sur la manière dont MTN Group fait sortir de l’argent de certaines de ses filiales africaines, avaient fait ressortir qu’une des entités réceptrices des fonds se situait à l’Île Maurice.

Parmis d’autres affaires récemment relevés, on retrouve la reprise par l’assureur marocain Saham d’une part minoritaire de l’actionnariat du groupe d’Assurance Sunu. L’opération, contestée par le conseil d’administration de Sunu, avait été réalisée à travers une société écran incorporée à Maurice.

Cette fois, l’enquête du consortium met en cause la firme de gestion de fonds Quantum Global, qui a obtenu entre autres, la mission de gérer les 5 milliards $ qui constituent le fonds souverain angolais. Des e-mails indiquent que son principal dirigeant, a fortement encouragé le patron du fonds souverain, par ailleurs une de ses relations amicales, de s’incorporer à l’Île Maurice pour bénéficier de plus de facilité fiscales. Lire la suite…

Laisser un commentaire