560 milliards de francs CFA pour solder la dette intérieure

0
22
ministere-finances-cameroun
Siège du ministère des finances dans la capitale camerounaise, Yaoundé. (Crédits : DR.)

(Latribune) – Le Trésor public camerounais prend ses dispositions pour éponger sa dette intérieure avant la fin de cette année 2018. Selon une répartition mise en place par la Caisse autonome d’amortissement (CAA), le Trésor public devrait mobiliser un montant de 560 milliards de francs CFA pour éponger sa dette intérieure. Il s’agit d’une disposition prise depuis l’année dernière en prélude à la loi des finances 2018.

La CAA explique que la dette intérieure du pays qui était en 2016 de 402,9 milliards de francs CFA a davantage augmenté sous l’effet de la conjoncture économique difficile des années 2016 et 2017 provoquée par la chute des prix du baril du pétrole et des matières premières.

L’année dernière, la Caisse d’amortissement avait proposé le scénario d’une opération sur le marché financier avec des émissions de titres publics visant une mobilisation de 300 milliards de Fcfa et des emprunts bancaires d’une valeur de 260 milliards de Fcfa pour résoudre le problème de la dette intérieure.

Pour les autorités du pays, l’une des urgences actuelles est de pouvoir éponger au plus vite cette dette. Dans son discours de vœux à l’occasion du Nouvel An, le chef de l’Etat, Paul Biya, avait déclaré qu’il s’agissait de «l’une des priorités de l’Etat» au cours du nouvel exercice budgétaire.
En juin 2017, pour faire face à l’augmentation de la dette et gérer les effets de la crise mondiale des prix, le gouvernement camerounais avait conclu avec le Fonds monétaire international un programme économique et financier appuyé par une Facilité élargie de crédit, dont le Cameroun attend, dès cette année 2018, l’impact positif sur sa croissance économique.

«Nous allons à cet égard, poursuivre nos efforts en faveur de l’optimisation de la collecte des revenus de l’Etat et de la rationalisation de la dépense publique. Une attention particulière sera accordée à la situation des petites et moyennes entreprises notamment pour ce qui est du règlement prioritaire de la dette qui leur est due, comme de l’amélioration de leur accès au crédit bancaire », a précisé le chef de l’Etat, le 31 décembre dernier.

Une dette publique de 5 464 milliards de francs CFA

Le Cameroun fait aussi face à une dette publique de plus en plus élevée. Dans un rapport rendu public en début d’octobre 2017, la CAA a estimé la dette publique du Cameroun à 5 464 milliards de francs CFA, soit un ratio dette/PIB de 30,6% au 30 juin 2017, contre seulement 18,6% en 2016.

Selon les explications de la CAA, cette hausse est due aux nouvelles conventions de financements d’environ 1 000 milliards de Fcfa contractés par les autorités auprès des partenaires financiers internationaux. La Chine figure d’ailleurs en tête de ces partenaires avec un total de prêts estimé à 2 033 milliards de francs CFA à la fin du mois de juin 2017, soit plus de 67,7% de la dette bilatérale.

Laisser un commentaire